Avis de recrutement DES CONSULTANTS - ACTUALISATION DES PLANS COMMUNAUX DE DÉVELOPPEMENT

Temps complet
A negocier
LocalisationLocalisation :tout-le-cameroun Date de publication sur minajobs EmploisDate de publication :01/10/2018   Catégorie : Temps complet Salaire : A negocier
© www.MinaJobs.Net Cameroun

COOPERATION CAMEROUN – BANQUE MONDIALE
**************
MINISTERE DE L’ECONOMIE, DE LA PLANIFICATION ET DE L’AMENAGEMENT DU TERRITOIRE
**************
PROGRAMME NATIONAL DE DEVELOPPEMENT PARTICIPATIF (PNDP)
**************
CREDIT IDA N°57180 – CM
SOLLICITATION À MANIFESTATION D’INTÉRÊT N° 012 POUR LA SÉLECTION DES CONSULTANTS (ORGANISATION NON GOUVERNEMENTALE, ASSOCIATION,
GROUPE D’INITIATIVE COMMUNE) EN VUE DE L’ACTUALISATION DES PLANS COMMUNAUX DE DÉVELOPPEMENT ET L’ACCOMPAGNEMENT DES COMMUNES À
LA MISE EN ŒUVRE DES MESURES ENDOGÈNES
DATE : 26 SEPTEMBRE 2018 - FINANCEMENTS : IDA
OI-60508/em

CONTEXTE ET JUSTIFICATION :
Conçu en trois phases de quatre ans chacune, le PNDP a été mis en place par le Gouvernement, avec l’appui des
partenaires au développement depuis 2004. Il est un des outils de mise en œuvre du Document de Stratégie pour
la Croissance et l’Emploi du Cameroun (DSCE).
Les deux premières phases du Programme ont été mises en œuvre grâce aux financements d’origine interne (PPTE,
BIP) et ceux de la Banque Mondiale, de l’AFD dans le cadre de la remise de la dette bilatérale avec la France et d’un
don de la KFW. À ces financements, s’ajoutent ceux du Fonds pour l’Environnement Mondial et de la Coopération
nippone pour la phase 1 uniquement. Le Programme a couvert six Régions (Adamaoua, Centre, Nord, Ouest, Sud et
Extrême – Nord) pendant la 1ère phase de 2004 à 2009 et s’est étendu à l’ensemble des 10 Régions dès la 2ème
phase qui a démarré en 2010.
Ces deux premières phases se sont déroulées à la satisfaction des populations bénéficiaires, des bailleurs de fonds
et du gouvernement. Parmi les acquis du Programme à ce jour, se compte l’élaboration du Plan Communal de
Développement (PCD). Il est un outil de planification locale, d’aide aux transferts des compétences aux Communes,
reconnu et utilisé depuis 2012 pour la préparation du Budget d’Investissement Public au niveau national. Ainsi,
328 PCD ont déjà été élaborés et approuvés au niveau local par l’Autorité de tutelle.
Parmi ces 328 PCD actuellement disponibles, 178 ont été réalisés au début de la deuxième phase en 2010, et ne
comportent pas certaines informations, intégrées dans ceux réalisés en 2012, 2013 et 2014. On peut citer entre
autres, l’intégration des changements climatiques, la prise en compte de la petite enfance, l’afflux des réfugiés
nigérians et centrafricains ainsi que les déplacements internes des populations, mais aussi et surtout la liste des
projets prioritaires sociaux et économiques par village. D’où l’impérieuse nécessité de procéder à une actualisation
de ces PCD. L’objectif global de la présente consultation est donc (i) de sélectionner des Organismes d’Appui Local
(OAL) en vue d’actualiser les PCD de certaines Communes dans la Région de l’Extrême-nord ; et (ii) accompagner
ces communes à la restitution des PCD aux communautés, redynamiser les CC mis en place et organiser les villages
en vue de la mise en œuvre et du suivi des activités endogènes.

OBJECTIF DE LA MISSION :
L’objectif global de la présente mission est (i) de sélectionner des Organismes d’Appui Local (OAL) en vue
d’actualiser les PCD de certaines Communes dans la Région de l’Extrême-nord ; et (ii) accompagner les communes
à la restitution des PCD aux communautés, redynamiser les CC mis en place et organiser les villages en vue de la
mise en œuvre et du suivi des activités endogènes.
Mandat du consultant :
1. Organiser techniquement l’atelier de lancement du processus ;
2. Mettre à jour les données de base obtenues lors de la dernière planification ;
3. Identifier les facilitateurs endogènes et les former à leurs tâches, en mettant à leur disposition des
outils de collecte, tout en s’assurant qu’ils maitrisent les techniques d’animation participative ;
4. Actualiser le Diagnostic de l’Institution Communale (DIC) ;
5. Actualiser le Diagnostic de l’Espace Urbain Communal (DEUC) ;
6. Refaire le Diagnostic Participatif au Niveau Village (DPNV) et des quartiers de l’espace urbain avec un
accent sur la priorisation des microprojets sociaux et économiques par village/quartier ;
7. Accompagner les communautés bénéficiaires/ villages/quartiers, à l’identification, la programmation
et la mise en œuvre des solutions endogènes à travers la mise en place/redynamisation du Comité de
Concertation (CC)/Comité de quartier (CQ) ;
8. Organiser les CC/CQ en comités sectoriels et leur remettre les outils de gestion et de suivi- évaluation
de la mise en œuvre de leurs activités ;
9. Organiser un atelier de planification et programmation à l’issue duquel un draft du PCD actualisé est
disponible ;
10. Accompagner la Commune dans l’approbation par le COMES du PCD ;
11. Produire le PCD consolidé, approuvé et validé en dix (10) exemplaires hard et cinq (5) sur support
électronique (2 clés USB et 3 CD ROM) ;
12. Produire un document annexe contenant toutes les informations utiles (DIC, DEUC, données
consolidées sur format Excel, profil historique…) qui ne figurent pas dans le sommaire du PCD ;
13. Produire un document contenant des cartes thématiques sectorielles (eau, énergie, transport,
éducation…) indiquant à travers des auréoles la couverture du territoire par les secteurs ;
14. Produire un tableau Excel contenant toutes les informations sur la situation de base des différents
secteurs ;
15. Renseigner la base PRO-ADP et accompagner l’agent communal dans son appropriation ;
16. Accompagner l’agent de développement communal et le cadre chargé des communautés dans le retour
d’information sur le PCD aux CC.
APRÈS LA LIVRAISON DU PCD, UNE SECONDE PARTIE DE CETTE MISSION CONSISTERA À :
1. Identifier dans la commune un service chargé du suivi des activités endogènes et d’appui à
l’organisation du milieu (dans la perspective de la promotion de l’économie locale) ;
2. Mobiliser les conseillers municipaux au suivi des activités dans leurs communautés respectives ;
3. Impliquer et mobiliser les chefs traditionnels et les autorités administratives locales au suivi des
activités planifiées ;
4. Restituer et discuter avec les communautés autour du PCD, ainsi que des Programmes
d’Investissement Prioritaires (PIA et CDMT) ;
5. Réviser le processus déroulé dans la communauté, pendant l’exercice de planification ;
6. Evaluer les activités effectivement menées dans les tableaux de solutions endogènes ;
7. Redynamiser les CC/CQ à travers l'appui à la mise en place des responsables du CC/CQ/diagnostic et
définir la vision ;
8. Appuyer à la mise en place / proposer des outils, chartes de mise en œuvre des activités endogènes ;
9. Formuler des propositions de critères et autres mesures incitatives pour la promotion des mesures
endogènes, à l’échelle de la commune et des villages.
Un cahier de charges détaillé sera mis à la disposition de l’OAL sélectionné et annexé à son contrat.

DURÉE DE LA MISSION :
La durée de cette mission est de dix (10) mois. Toutefois, compte tenu de l’étendue (nombre des villages) de
certaines Communes, cette durée pourra être adaptée.
Le Coordonnateur National du PNDP, invite les (« Consultants ») admissibles à manifester leur intérêt pour fournir
les services décrits ci-dessus. Les Consultants intéressés doivent fournir les informations démontrant qu’ils sont
qualifiés pour exécuter les services (brochures, références concernant l’exécution de contrats analogues,
expérience dans des conditions semblables, etc.) et qu’ils ont réalisé avec succès les prestations semblables,
(prestations terminées dans de bonnes conditions).
Le consultant doit être un Organisme d’Appui local (OAL), notamment une ONG, une Association ou un GIC ayant
une expérience avérée en matière de développement local. Il doit avoir accompagné avec succès (prestations
terminées dans de bonnes conditions) une ou plusieurs Communes dans l’élaboration des PCD, notamment dans
le cadre du Programme.

CRITÈRE DE SÉLECTION :
Les qualifications de l’OAL doivent être en rapport avec les aspects suivants :
• Avoir une existence juridique et la capacité de contracter ;
• Avoir conduit une approche participative ayant abouti à l’élaboration d’un plan de développement ;
• Avoir participé à des activités d’appui au développement communautaire ;
• Disposer des ressources humaines qualifiées, expérimentées et en nombre suffisant ;
• Avoir une capacité financière et administrative adéquate pour assurer un préfinancement des activités ;
• Disposer d’une implantation géographique pertinente ;
• Avoir une bonne connaissance des caractéristiques sociologiques et culturelles de la communauté
sollicitée et capacité à communiquer en langue locale.

PROFIL DU PERSONNEL CLÉ DU CONSULTANT :
Outre le consultant principal, l’équipe comportera le personnel clé suivant :
Avant la négociation du contrat, il sera demandé à l’OAL de fournir les CV des experts proposés, dûment signés par
les concernés, afin de confirmer sa qualification.

B) CRITÈRES DE SÉLECTION :
L’OAL sera sélectionné sur la base des critères ci-après :
- Le dossier administratif, notamment documents attestant que le consultant est un OAL (GIC, ONG,
Association) ;
- Le nombre de travaux/ études réalisés en matière de développement local ou de planification par la
structure ;
- Le nombre d’années d’expérience de la structure ;
- Le nombre d’agents/cadres opérationnels et leurs qualifications en matière de développement local
participatif dont dispose l’OAL (Personnel clé).

La proximité du lieu de l’implantation de l’OAL par rapport à la Commune sollicitée et la connaissance de la langue
locale, constituent des atouts.
N.B : Le Consultant classé premier sera sélectionné pour la suite de la procédure. Un consultant peut-être retenu
pour plusieurs Communes à condition qu’il prouve sa capacité à mener plusieurs missions et à mobiliser le
personnel nécessaire pour chaque mission.
Il est porté à l’attention des Consultants que les dispositions du paragraphe 1.9 des « Directives : ‘‘Sélection et
Emploi de Consultants par les Emprunteurs de la Banque Mondiale, édition janvier 2011, version révisée en juillet
2014 (« Directives de Consultants »), relatives aux règles de la Banque mondiale en matière de conflit d’intérêts
sont applicables.

PIÈCES CONSTITUTIVES DU DOSSIER
Les candidats doivent fournir les pièces suivantes :
• La lettre à manifestation d’intérêt ;
• Le curriculum vitae détaillé du personnel clé faisant ressortir les qualifications et l’expérience dans les
missions similaires ;
• Les copies certifiées des diplômes exigés ;
• Les justificatifs probants des références du Consultant (Organisation Non Gouvernementale,
Association, Groupe d’Initiative Commune) dans les missions similaires.
Le PNDP se réserve le droit de vérifier l’authenticité des informations communiquées.

MÉTHODE DE SÉLECTION
Un consultant sera choisi selon la méthode de sélection fondée sur la Qualification des Consultants (QC) telle que
décrit dans les Directives Sélection et Emploi de Consultants par les emprunteurs de la Banque mondiale dans le
cadre de Prêts de la BIRD et des Crédits et Dons de l’IDA, janvier 2011, version révisée juillet 2014 (« Directives de
Consultants »).
Les Manifestions d’Intérêt (un original et six copies) précisant la région et les communes sollicitées doivent être
déposées aux lieux indiqués pour la Région concernée, au plus tard le 26 octobre 2018 à 15 heures (heure locale),
conformément au tableau ci-dessous et devront comporter la mention suivante « Sollicitation à Manifestation
d’Intérêt pour la sélection des Consultants ( Organisation Non Gouvernementale, Association, Groupe d’Initiative
Commune,) en vue de l’actualisation des plans communaux de développement et l’accompagnement des
communes à la mise en œuvre des communes endogènes».
Région Communes concernées
Extrême-Nord DATCHEKA
GOULFEY
HILE HALIFA
KOLOFATA
TCHATIBALI
WAZA
Les Consultants intéressés peuvent obtenir les informations supplémentaires sur l’objet de la présente
manifestation d’intérêt dans la Cellule Régionale de l’Extrême-nord, les Communes concernées ou à l’adresse ci-
dessous : Cellule Nationale de Coordination du PNDP, au lieu-dit pont-dragages, après la résidence de
l’ambassadeur de Côte d’Ivoire, non loin des bureaux de l’Organisation des Nations Unies pour l'Education, la
Science et la Culture/UNESCO et du Programme des Nations Unies pour le Développement /PNUD. BP: 660 Yaoundé
– Cameroun Tél: +237 222 21 36 64 - Fax: + 237 222 21 36 63
Email : pndp@pndp.org, et aux heures suivantes : de 08 heures à 17 heures.

Le Coordonnateur National
Mme NGA Marie Madeleine

| (c) http://minajobs.net
Cellule Nationale de Coordination du PNDP, au lieu-dit pont-dragages, après la résidence de l’ambassadeur de Côte d’Ivoire, non loin des bureaux de l’Organisation des Nations Unies pour l'Education, la Science et la Culture/UNESCO

Alertes SMS / WhatsApp | Modèles Gratuits : CVs et Lettres | CV Premium | FAQs | Forums Emplois |



Envie de vite décrocher un emploi ? Donnez une touche professionnelle à votre CV
Confiez la Réécriture de votre CV à MinaJobs et démarquez vous des autres  – Cliquez ICI


Réagissez en laissant un message en commentaire dans le formulaire de discussion ci dessous.