Avis de recrutement : Expert en Sauvegardes Sociales

Appels d'Offres
A negocier
LocalisationLocalisation :yaounde-region-centre-cameroun Date de publication sur minajobs EmploisDate de publication :01/11/2018   Catégorie : Appels d'Offres Salaire : A negocier
© www.MinaJobs.Net Cameroun

MINISTERE DE L’ECONOMIE, DE LA PLANIFICATION ET DE L’AMENAGEMENT DU TERRITOIRE
AVIS A SOLLICITATION DES MANIFESTATIONS D’INTERET N°005/ASMI/ MINEPAT/CTS/PFS/UGP/2018 DU 26 OCTOBRE 2018
POUR LE RECRUTEMENT D’UN RESPONSABLE ADMINISTRATIF ET FINANCIER ET D’UN EXPERT EN SAUVEGARDES SOCIALES
AU PROJET FILETS SOCIAUX. IDA Crédit 5224-CM

I.CONTEXTE GENERAL
Dans le cadre de la mise en œuvre de sa Stratégie pour la Croissance et l’Emploi,
le Gouvernement du Cameroun a obtenu un crédit de l’Association Internationale
pour le Développement (IDA) pour financer l’amélioration de son système de filets
sociaux à travers le Projet Filets Sociaux.
Le Projet Filets Sociaux comprend trois composantes :

Composante 1 :
Poser les bases d'un système de filets sociaux et appui à la
gestion du Projet : cette composante appuie notamment le Gouvernement dans
l’élaboration des systèmes pour coordonner et gérer les programmes de filets
sociaux destinés aux personnes pauvres et vulnérables.

Composante 2 :
Programme pilote de transferts monétaires doté de mesures
d'accompagnement visant à l'augmentation de la productivité des ménages :
cette composante appuie l’élaboration et la mise en œuvre d’un programme pilote
de transferts monétaires doté de mesures d'accompagnement, afin de soutenir
et d’accroître la productivité des ménages vivant en situation de pauvreté
chronique. Le programme bénéficie ainsi à 40 000 ménages qui perçoivent
chacun, pendant 24 mois, des transferts monétaires d’un montant de 20 000
FCFA tous les deux mois et de 80 000 FCFA le 12ème et le 24ème mois ; soit un
total de 360 000 FCFA pour la durée du projet.

Composante 3 :
Programme pilote de travaux publics : cette composante met en
œuvre un programme pilote de travaux publics à haute intensité de main-d’œuvre
(THIMO) visant à aider les personnes vulnérables à affronter des chocs exogènes
(comme les sécheresses ou les inondations), à travers le financement de petits
projets communautaires. Le programme bénéficie à 30 000 individus qui
travaillent chacun 60 jours et perçoivent un montant 1 300 FCFA par jour de
travail (jour œuvré).

La mise en œuvre du Projet
La mise en œuvre du Projet se fait de manière graduelle dans les régions de
l’Extrême-Nord, du Nord, de l’Adamaoua, de l’Est et du Nord-Ouest et les villes de
Yaoundé et de Douala, à travers trois types de programmes à savoir : un
programme de transferts monétaires ordinaires doté de mesures
d’accompagnement, un programme de transferts monétaires d’urgence et un
programme de travaux publics à haute intensité de main d’œuvre.
Le financement additionnel (FA) dans la perspective de pérenniser les
activités du Projet Filets Sociaux :

Le Gouvernement compte étendre les programmes filets sociaux sur l’ensemble
du territoire dans le cadre de la mise en place de sa politique nationale de
protection sociale car ces programmes ont eu des effets positifs sur les
bénéficiaires et ils permettent ainsi au Gouvernement d’atteindre son objectif de
réduction de la pauvreté.

Dans cette perspective, le Conseil d’administration de la Banque mondiale a
approuvé un financement additionnel (FA) d’un montant total de 60.000.000 $
US en mai 2018. La moitié de ce financement (30.000.000 $ US) est allouée sous
forme de don à travers le Guichet lDA18 dédié aux réfugiés, et sera affectée aux
4 régions de l’Extrême-nord, du Nord, de l’Adamaoua et de l’Est pour renforcer la
résilience des populations vulnérables notamment les réfugiés, les déplacés
internes et les populations hôtes dans ces régions, contre les chocs actuels liés à
l'insécurité. L’autre moitié (30.000.000 $ US) est allouée sous forme de crédit IDA
à taux hautement concessionnel à travers le Guichet lDA18 national, et sera en
priorité affectée aux autres régions du Nord-ouest et du Sud-ouest (pour
atténuer les conséquences des troubles sociaux actuels dans ces régions sur les
conditions de vie des populations les plus vulnérables), à la région du Sud (qui est
désormais parmi les 5 régions du pays qui ont les taux de pauvreté les plus
élevés, selon les résultats de l'ECAM 4 de 2014) et aux villes de Douala et de
Yaoundé (afin de lutter durablement contre la pauvreté urbaine).
Objectif de Développement du Projet (ODP) et composantes du projet sur
FA :
L’ODP et les trois composantes du Projet sur FA sont les mêmes que ceux du
Projet-mère. Toutefois, la sous-composante 3 de la composante 2 axée sur les
mesures d’accompagnement sera renforcée par la prise en compte du volet
Développement de la petite enfance (DPE) et du volet Violence basée sur le genre
(VBG).

La mise en œuvre du FA nécessite le recrutement d’un personnel additionnel pour
renforcer le staff actuel du Projet.


II.POSTES, ZONES D’INTERVENTION, MISSIONS ET PROFILS
Expert en Sauvegardes Sociales
Fonction et attributions
Sous l’autorité et la supervision du Coordonnateur de l’Unité de gestion du Projet,
l’Expert en sauvegardes sociales (EES) est chargé de la coordination, du suivi et de
l’évaluation de l’ensemble des aspects sociaux du Projet. A ce titre, il a pour missions :
• d'assurer la mise en œuvre effective des mesures sociales contenus dans les
instruments de sauvegarde sociale du Projet ;
• d’assurer le suivi des études sociales, des documents techniques et des
instruments de sauvegardes réalisés par les consultants dans le cadre de la
mise en œuvre du volet social du Projet ;
• de faire la revue, valider, mettre à jour et suivre les études et plans élaborés
dans le cadre de la mise en œuvre des instruments de sauvegardes sociales
du Projet ;
• d’assurer en collaboration avec l’Expert en sauvegardes environnementales,
la prise en compte des questions relatives aux Violences basées sur le genre
(VBG) dans les différentes activités du Projet;
• de planifier, gérer, superviser et accompagner les interventions du Projet sur
le plan social, les VBG et les afflux des déplacés internes et/ou des refugiés ;
• d’assurer la prise en compte des VBG, des groupes vulnérables (peuples
autochtones, bororos, handicapés, etc.) du genre (femme, jeunes, etc.) dans
les différents documents techniques ;
• d’actualiser le Mécanisme de gestion des plaintes (MGP) existant en
collaboration avec les autres Responsables de l’UGP et suivre sa mise en
œuvre effective ;
• de participer à la mise en œuvre des recommandations (relatives aux aspects
de sauvegardes sociales) des rapports des missions de supervision de la
Banque mondiale ;
• d’analyser les données de la surveillance et du suivi du volet social du Projet
et proposer les mesures d’amélioration ;
• d’assurer la rédaction des rapports périodiques en matière de sauvegarde
sociale du Projet ;
• de contribuer à toute autre activité relatives aux aspects sociaux du Projet ;
• d’assurer le reporting trimestriel et semestriel de ces activités au
Coordonnateur ;
• de mettre en place dans le cadre du Projet, un système d’archivage numérique
des informations sociales, y compris toutes les informations portant sur VBG
et les plaintes.

Profil recherché
Les candidats au poste d’Expert en sauvegardes sociales devront justifier des
qualifications et expériences suivantes :
• être titulaire d’un diplôme supérieur (au moins Bac+4) en Sciences Sociales
(Sociologie, Anthropologie, etc.) ou tout autre diplôme équivalent ;
• justifier d’au moins cinq (05) années d’expérience dans la conduite des
études, des évaluation ou de gestion sociales et avoir occupé un poste
similaire au sein des projets de développement (de préférence dans un projet
financé par la Banque Mondiale);
• avoir une bonne expérience dans la gestion/animation de groupes de travail ;
• être familiarisé avec les textes juridiques nationaux et internationaux
applicables en matière de sauvegardes sociales ;
• être familiarisé avec les politiques de sauvegardes de la Banque Mondiale en
général et des politiques de sauvegardes sociales en particulier ;
• être apte à travailler dans un environnement multiculturel ;
• être apte à travailler efficacement sous haute pression ;
• être capable de communiquer couramment en français et / ou en anglais ;
• avoir une bonne connaissance des logiciels standards (Word, Excel,
Powerpoint) ;
• Une spécialisation ou une formation professionnelle post universitaire ou une
expérience pratique sur les questions de Violences Basées sur le Genre et/ou
sur la gestion des conflits serait un atout.

III.MODALITES DE SELECTION DES CONSULTANTS
Le consultant sera sélectionné en accord avec les procédures définies dans les
Directives « sélection et Emploi des consultants par les emprunteurs de la Banque
Mondiale, publié en janvier 2011 et révisée en juillet 2014.

IV.LIEU D’AFFECTATION
Le Responsable Administratif et Financier et l’Expert en sauvegardes Sociales vont
travailler et résider à Yaoundé, siège de l’Unité de Gestion du Projet.

V.DUREE DU CONTRAT
Le contrat du Responsable Administratif et Financier sera conclu pour une durée de
deux ans renouvelables sur la durée du Projet après évaluation satisfaisante des
performances.

Les consultants intéressés peuvent retirer les Termes de Références tous les
jours ouvrables à compter de la date de publication du présent avis entre 8h et
15 h 30mn à l’Unité de Gestion du Projet Filets Sociaux, sis à la rue du Rotary,
quartier Bastos, BP 13127 Yaoundé (Cameroun) ; Tel : (237) Tel : (237) 222 219
225 / 222 219 226; Email projet.filetssociaux@gmail.com.

VI.COMPOSITION DU DOSSIER
Les dossiers de manifestation d’intérêt comprenant une lettre de motivation, un
curriculum vitae détaillé, des copies certifiées des diplômes et photocopies des
attestations pour les déclarations figurant dans le CV doivent être déposés en 3
exemplaires à l’adresse ci-dessus citée, au plus tard le mercredi le 21 novembre 2018
à 12 heures précises avec la mention :

« AVIS A SOLLICITATION DES MANIFESTATIONS D’INTERET N°005/ASMI/
MINEPAT/CTS/PFS/UGP/2018 DU 26 OCTOBRE 2018 POUR LE RECRUTEMENT
D’UN RESPONSABLE ADMINISTRATIF ET FINANCIER ET D’UN EXPERT EN
SAUVEGARDES SOCIALES AU PROJET FILETS SOCIAUX»

LE COORDONNATEUR
NJOH Michelin

| (c) http://minajobs.net
Unité de Gestion du Projet Filets Sociaux, sis à la rue du Rotary, quartier Bastos, BP 13127 Yaoundé (Cameroun) ; Tel : (237) Tel : (237) 222 219 225 / 222 219 226

Alertes SMS / WhatsApp | Modèles Gratuits : CVs et Lettres | CV Premium | FAQs | Forums Emplois |



Envie de vite décrocher un emploi ? Donnez une touche professionnelle à votre CV
Confiez la Réécriture de votre CV à MinaJobs et démarquez vous des autres  – Cliquez ICI


Réagissez en laissant un message en commentaire dans le formulaire de discussion ci dessous.