Avis de recrutement : CONSULTANT POUR L'EVALUATION DE FIN DU PROJET FINANCE PAR BPRM

Appels d'Offres
A negocier
LocalisationLocalisation :tout-le-cameroun Date de publication sur minajobs EmploisDate de publication :06/06/2021   Catégorie : Appels d'Offres Salaire : A negocier
© www.MinaJobs.Net Cameroun

AVIS A MANIFESTATION D'INTERET N00010/FLM/PRG/2021 POUR LE RECRUTEMENT D'UN CONSULTANT POUR L'EVALUATION DE FIN DU PROJET FINANCE PAR BPRM INTITULE « Renforcement des moyens de subsistance et cohabitation pacifique pour les réfugies Centrafricains et les communautés d'accueil au Cameroun dont la zone d'intervention s'étend sur les régions de l'Est, de l'Adamaoua et du Nord ».

Publié par. FEDERATION LUTHERIENNE MONDIALE (FLM) ou The Lutheran World Federation (LWF) Cameroon.

TELECHARGEZ LE DOCUMENT COMPLET EN CLIQUANT ICI

1. CONTEXTE DE L'EVALUATION
a. Informations Générales
La Fédération Luthérienne Mondiale (FLM) en français ou The Lutheran Word Federation (LWF) en anglais, est une Organisation humanitaire, non gouvernementale, à but non lucratif dont le siège est à Genève en Suisse. Elle travaille sur toutes les problématiques concernant les réfugiés, les personnes déplacées internes et les populations affectées par les conflits sur la base des principes humanitaires et des Droits Humains dans sept (07) régions du monde pour promouvoir des solutions durables.
La FLM est présente au Cameroun depuis 2014 et intervient en faveur de l' amélioration des conditions de vie des réfugiés Centrafricains, Nigérians, déplacés internes et populations hôtes vulnérables dans les régions de l'Est, de l'Adamaoua, du Nord et de l'Extrême Nord. Le Cameroun accueille actuellement 446 911 réfugiés et demandeurs d'asile (Statistiques du UNHCR au 30 Avril 2021). De ce nombre, 321 603 sont des réfugiés de la République Centrafricaine (RCA) enregistrés par le HCR dans les Régions de l'Est, de l'Adamaoua et du Nord.

b. Brève description du Projet
Depuis 2016, la FLM met en œuvre les projets financés par le Bureau des Populations, Réfugiés et Migrations du gouvernement Américain (BPRM). Cette évaluation fait partie d'un projet intitulé « Renforcement des moyens de subsistance et cohabitation pacifique pour les réfugies Centrafricains et les communautés d'accueil au Cameroun dont la zone d'intervention s'étend sur les régions de l'Est, de l'Adamaoua et du Nord ». Près de 70% des bénéficiaires du projet sont constitués de réfugiés et 30% des membres de la communauté d'accueil.
Ce projet de trois ans (dont la troisième année s'achève le 31 Août 2021) vise le renforcement de l'autonomisation et de la coexistence pacifique de 23 356 réfugiés Centrafricains et 14 554 membres de la communauté d'accueil au Cameroun. Au cours des deux premières années, le projet a :
  Identifié et appuyé 4 500 bénéficiaires en agriculture (2500 en année 1 et 2000 en année 2) et leur a facilité un accès à la terre, distribué des semences et des outils, et renforcé leurs capacités grâce aux formations et soutiens techniques.
     Soutenu 1000 bénéficiaires durant les deux années en entreprenariat par le financement des microprojets soit 100 groupes de 10 personnes (50 groupes par an).
  Identifié et formé 200 jeunes (100 en année 1 et 100 en année 2) qui ont bénéficié des formations professionnelles auprès des artisans locaux.
Le projet a aussi abordé les thèmes relatifs à la coexistence pacifique et la cohésion sociale. Durant la première année, 23 nouveaux forums de paix de 15 personnes ont été mis en place et appuyés ainsi que 20 comités de vigilance de 10 personnes et les outiller dans des stratégies de dialogue pacifique et de résolution des conflits.
 Pour cette 3ème année, le projet consolide les acquis des 2 premières années par :
     La formation de 4 500 bénéficiaires de l'agriculture sur la gestion post-récolte, la chaîne de valeur, la transformation et la commercialisation. Ces bénéficiaires ont été formés en entrepreneuriat et participés à des foires commerciales pour promouvoir et vendre leurs produits.
     L'appui en intrants agricoles aux groupements composés par 4 500 agriculteurs en fonction de leurs besoins.
     L'assistance pour atténuer l'impact du Covid-19 sur la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance grâce à la production de cultures à cycle court adaptées à la zone du projet.
     La formation-recyclage pour les groupes d'Activités Génératrices de Revenus (AGR) des deux premières années sur la gestion du groupe, le développement des affaires, la comptabilité de base et le compte d'exploitation prévisionnel. Ces groupes AGR ont été connectés aux structures nationales de microfinances.
  Le financement de 50 groupes complémentaires en AGRs leur permettant de relancer leurs activités.
  L'organisation des visites d'échange et d'apprentissage entre les groupes AGR et la formation de recyclage des membres du « Village Saving Loan Association » (VSLA) sur la comptabilité de base.
     Les activités de paix et cohésion sociale, dont la formation de recyclage pour 47 personnes ressources communautaires existantes, l'appui des membres des forums de paix existants pour coordonner les réunions avec les comités de vigilance et les sensibilisations pour le respect des mesures barrières de la pandémie Covid-19.

2. OBJECTIF DE L'EVALUATION
Conformément à l'accord de subvention signé entre la FLM et BPRM, il est prévu une évaluation finale à la fin du projet. Cet avis à manifestation d'intérêt pour le recrutement d'un Consultant pour l'Evaluation de fin de ce projet est élaboré dans ce contexte et sur la base du document de pro• L'objectif général de l'évaluation finale de la 3 ème année du projet intitulé « Renforcement des moyens de subsistance et cohabitation pacifique pour les réfugies Centrafricains et les communautés d' accueil au Cameroun» est d'évaluer la pertinence, l'efficacité, l'efficience, l'impact et la qualité des changements ainsi que la durabilité qui se sont produits par l'action du projet dans toutes les zones d'intervention du Projet, en comparaison avec les données de base et d'autre part pour l'orientation des éventuelles interventions dans la zone.
De façon spécifique, il s'agira de :
 Renseigner tous les indicateurs liés à l'atteinte des objectifs, évaluer les résultats atteints et les activités mises en œuvre par rapport aux objectifs fixés dans le document du projet ;
         Apprécier le niveau et les sources de revenus des ménages ;
     Analyser le bon fonctionnement des groupements constitués dans le cadre des anciens ; projets (les deux dernières années) et de cette dernière intervention marquant la troisième année ;      Analyser la capacité de résolution des conflits des foras des paix mis en place dans le cadre de ce projet ;
  Formuler des recommandations et des propositions opérationnelles concrètes en vue du développement éventuel de projets ultérieurs.
L'évaluation devra analyser le projet à la lumière des critères suivants :
La pertinence : le bien-fondé de l'action au regard des objectifs et enjeux déterminés au démarrage du projet. Le projet sera évalué au niveau de sa conception, activités, applicabilité sur le terrain et résultats escomptés. Le projet a-t-il atteint ses résultats et si non, pour quelles raisons ?
La cohérence : la mission analysera d'une part la cohérence interne du projet c'est-à-dire la concordance des moyens et outils mobilisés pour concourir à la réalisation des objectifs, et d'autres parts la cohérence externe en appréciant le rôle du projet dans la mobilisation des autres partenaires et le degré de leur implication pour la réalisation des activités.
L'efficacité : l'appréciation du degré de réalisation des objectifs de l'action (niveau de réalisations des activités et d'atteinte des objectifs), l'effectivité de l'action, ainsi que ses éventuels effets attendus et non attendus (positifs ou négatifs) ;
L'efficience : la relation entre le coût et la qualité, c'est-à-dire produire un résultat rentable.
La durabilité : Les résultats et impacts obtenus sont-ils de nature à se maintenir, voire à s'amplifier, dans le temps ? Et si oui, à quelles conditions ? L'appropriation par les bénéficiaires, les aspects socioculturels, l'aspect genre et la viabilité environnementale devront être pris en compte comme facteurs de durabilité.
L'impact : Evaluation appréciera les effets et les impacts à court et moyen terme en analysant les réalisations.

3. COUVERTURE GEOGRAPHIQUE DE L'ETUDE
L'étude se déroulera dans les 4 arrondissements de la zone du projet, soit l' arrondissements de Touboro dans la région du Nord, l'arrondissement de Djohong et Ngaoui dans la région de l'Adamaoua et l'arrondissement de Garoua-Boulai dans la région de l'Est. L'échantillonnage sera fait de concert avec l'équipe de gestion dudit projet.

4. METHODOLOGIE
Le consultant doit présenter la méthodologie et l'approche qu'il utilisera, en proposant une offre technique et une offre financière. La méthodologie à employer doit être participative, de sorte que le travail engage toutes les parties prenantes clés, y compris les bénéficiaires, les membres de la communauté, le personnel du projet et autres parties prenantes. Le consultant doit entreprendre l'évaluation de la manière la plus rigoureuse possible pour produire des informations et fournir des données statistiques et des recommandations qui sont suffisamment valides et fiables sur la base des données et de l'analyse.

5. RESULTATS ATTENDUS
Les résultats attendus de cette évaluation sont entre autres :
     La pertinence, la cohérence, l'efficacité, l'efficience et l'impact du projet sont évalués, analysés et connus ;
         Tous les indicateurs du projet sont renseignés ;
     La capacité de résolution des conflits des forums de paix est connue ;
  Le niveau de revenu des sources de ménages est apprécié à la fin de cette évaluation ;
     Les recommandations et les propositions issues de cette évaluation sont formulées ;

6. CALENDRIER PRÉVU ET PRODUITS LIVRABLES
La durée maximale de la consultation est de 5 semaines (du 15 Juillet au 20 Août 2021). Cette période inclut la validation du questionnaire, la collecte des données, les analyses et le dépôt du rapport pour validation par nos soins.
Le consultant devra présenter :
  Le cadre d'étude : plan de mise en œuvre convenu avec l'équipe d'évaluation
     Les instruments d'évaluation élaborés et validés
     Les données analysées
     La première ébauche du rapport
     Le rapport final qui sera en deux versions (Anglaise et Française).

7. RAPPORTAGE
Le consultant devra déposer la base de données de l'étude, le rapport final en Français et en Anglais en 3 exemplaires imprimés et une copie électronique de chaque version. En outre, ces copies devront porter les logos de la FLM et de BPRM.

8. GESTION DE LA MISSION
L'équipe d'évaluation sera constituée d'un chef de mission épaulé par une équipe de 3 membres minimum, supervisée conjointement par le Coordonnateur de programme et le Coordonnateur de projet de la FLM, basés à Meiganga.

9. QUALIFICATIONS ET COMPÉTENCES REQUISES POUR LES CONSULTANTS/ CHEF D'EQUIPE ET SES MEMBRES D'EQUIPE :
     Qualification académique avancée pour le chef de mission (Master minimum) en agronomie/nutrition, économie, développement social ou tout autre domaine pertinent pour la présente étude ;
  Qualification en Suivi-Evaluation, planification et gestion de projet, développement des organisations ;
  Expérience dans l'utilisation des techniques et approches participatives ;
     Compétences pertinentes dans la conception, la planification, la gestion et l'évaluation des projets ;
     Avoir déjà mené une ou plusieurs étude(s) similaire(s) ;
  Connaissance du domaine d'étude, y compris le système de protection des réfugiés ;   Excellentes capacités d'analyse, de recherche, de rédaction et de communication.

10. SOUMISSION DES OFFRES
Les consultants/Cabinets intéressés doivent soumettre leurs offres constituées des documents administratifs, d'une offre technique et d'une offre financière. Cette offre devrait inclure les documents suivants :
     Description de la mission
  Approche et méthodologie à utiliser
     Plan détaillé de mise en œuvre
     Capacité de l'organisation et du personnel, y compris le profil du personnel clé (CVannexe
     Expérience dans le domaine
     Toutes autres informations pertinentes
     Trois (3) références.
         Offre financière

11. MODALITES FINANCIERES
La proposition financière présentée par le consultant devra comprendre l'ensemble des coûts liés à la prestation : les honoraires du consultant ou de son équipe, son per diem et les frais de transports.
Les modalités financières seront précisées lors de la signature du contrat.
Les propositions techniques et financières, accompagnées du CV de l'équipe de consultance et de ses références, devront être envoyées à LA FEDERATION LUTHERIENNE MONDIALE, le vendredi
18 Juin 2021 à 17 heures au plus tard, par email à l'adresse suivante :
procurement.cameroon@lutheranworld.org
Fait à Yaoundé, le 04 Juin 2021

TELECHARGEZ LE DOCUMENT COMPLET EN CLIQUANT ICI

| (c) http://minajobs.net

Alertes SMS / WhatsApp | Modèles Gratuits : CVs et Lettres | CV Premium | FAQs | Forums Emplois |



Envie de vite décrocher un emploi ? Donnez une touche professionnelle à votre CV
Confiez la Réécriture de votre CV à MinaJobs et démarquez vous des autres  – Cliquez ICI

Gagner Argent en ligne au Cameroun avec 1xbet paris sportifs, casino
Aimez, Partagez et laissez un message en commentaire dans le formulaire de discussion ci dessous.