Avis de recrutement : SPÉCIALISTE DES FINANCES

Temps complet
A negocier
LocalisationLocalisation :yaounde-region-centre-cameroun Date de publication sur minajobs EmploisDate de publication :25/06/2022   Catégorie : Temps complet Salaire : A negocier
© www.MinaJobs.Net Cameroun

SPÉCIALISTE DES FINANCES PUBLIQUES ET QUESTIONS BUDGÉTAIRES

Secteur de tutelle : Director Field Office

Lieu d'affectation: Yaounde

Catégorie d'emplois: Finances

Type de contrat : Contrat de Consultant 

Durée du contrat : 11 mois

Recrutement ouvert à : Candidats externes

Clôture des candidatures (minuit heure de Paris) : 30 juin 2022

 

RESUME DES FONCTIONS DU POSTE

Le Bureau Régional Multisectoriel de l’UNESCO pour l’Afrique centrale recherche un(e)  Executive Consultant(e), spécialiste des finances publiques, pour l’accompagner dans l’évolution de ses appuis sectoriels, en priorité sur le secteur, mais aussi en soutien aux autres secteurs de compétence de l’UNESCO : sciences, culture, communication et information. Les objectifs du poste sont alignés avec les Objectifs 2030 pour le Développement Durable, la stratégie à Moyen Terme 2022-2029 de l’UNESCO (41 C/5), l’agenda 2063 de l’Union Africaine, ainsi que les cadres stratégiques sous-régionaux pour l’Afrique Centrale, au niveau des Nations Unies (UNOCA) comme des organisations sous-régionales, notamment CEMAC et CEEAC.

En effet, le succès des politiques publiques et de la coopération internationale pour l’atteinte des objectifs de développement durable ne peut faire l’économie d’une double articulation, stratégique et budgétaire, entre d’une part les ministères sectoriels et la Primature, le ministère des finances et du budget, le ministère de l’économie, du plan et de la coopération internationale, le ministère de la fonction publique ainsi que les autres ministères d’autre part.

Cela est d’autant plus vrai que les réformes des finances publiques en cours sur l’ensemble du continent africain, singulièrement en Afrique centrale au niveau de la CEMAC et de la CEEAC, nécessitent un nouveau type de soutien aux politiques sectorielles.

Plus spécifiquement, le passage à des budgets programmes en lieu et place à des budgets de moyen, nécessite une mise en capacité des ministères du secteur éducation et formation et des autres ministères relevant des domaines couverts par l’UNESCO.

 

Il y va notamment d’une mise en œuvre qui assure aux ministères une meilleure maîtrise de la mise en œuvre des politiques dont ils ont la charge.

Par ailleurs, les modalités de mise en œuvre des programmes de coopération internationaux insistent sur le choix des modalités les plus alignés à la fois sur les politiques nationales, et sur les procédures et canaux domestiques.

Ainsi, dans le secteur éducatif, tant les modalités de l’aide internationale, que la préférence pour les modalités alignées, y compris en matière d’appui budgétaire, des financements du Partenariat Mondial pour l’Education, appellent un renforcement de la capacité de conseil de l’UNESCO en la matière. Il en est de même en ce qui concerne la coopération internationale en matière d’environnement, de la sécurité humaine, ou de l’égalité de genre.

Enfin, au vu d’un contexte marqué par des crises multiformes, il s’agit d’étendre cette nouvelle capacité de conseil et d’appui de l’UNESCO à la dimension budgétaire et financière des situations de crises, et de la mise en œuvre des politiques et programmes internationaux, régionaux et nationaux qui répondent à ces crises.

 

Délivrables :

Chaque mois, la ou le consultant conseiller technique principal devra rendre compte des progrès réalisés pour l’atteinte des délivrables suivants :

  • Diagnostics et synthèses sur l’état des réformes des finances publiques dans les pays qui relèvent du bureau régional de l’UNESCO à Yaoundé et analyse des enjeux qui en découlent pour la réussite des objectifs de programmatiques des Nations Unies et de l’UNESCO.
  • Notes de veille et de positionnement du Bureau relatives aux initiatives, programmes, études et rapports des organisations internationales (FMI, Banque Mondiale, UE,), régionales (BAD, CEMAC, CEEAC, …) et organes nationaux (Finances et Budgets, Plan, Primature, …).
  • Identification des points d’entrée sur les politiques sectorielles du point de vue des finances publiques et budgets pour le Bureau Régional.
  • Prises de contacts et discussions avec les organes des initiatives, financements, et partenaires clés avec et par lesquelles le Bureau régional pourrait intervenir sous l’angle des financements et budgets publics.
  • Réalisations d’un certain nombre de missions dans les pays d’intérêt du Bureau, et dialogue avec les autorités gouvernementales, les partenaires techniques et financiers, et les experts, pour l’approfondissement des opportunités identifiées.
  • Initiation et conduite de dialogues politiques, ateliers, formations, impliquant les différents ministères et partenaires pertinents, de préférence en lien avec des initiatives et programmes existants.
  • Appui aux différents chefs de secteurs et experts du Bureau multisectoriel, mais aussi des bureaux nationaux, et des antennes, dans les 10 pays du ressort du bureau de Yaoundé, sur la dimension budgets, financements publics, et modalités d’aide, pour leurs programmes.
  • Appui à l’obtention par le bureau de financements internationaux ou nationaux pour lesquels une valence en budgets et finances publiques est un atout.

 

A la demande du Directeur du Bureau régional, la ou le consultant devra être en mesure de fournir des contributions à des missions connexes comme suit :

  • Participer à des instances de coordination et d’expertise au niveau des Nations Unies, des organismes régionaux et sous régionaux, des Gouvernements ou d’autres cadres partenariaux (groupes locaux d’éducation, etc.).
  • Assister le Directeur pour le renforcement de la coopération avec les communautés économiques régionales (CEMAC, CEEAC), l’Union Africaine et la BAD, et le cas échéant identifier et instruire des financements sur programmes et projets conjoints.
  • Apporter un appui technique et donner des orientations opérationnelles, afin de garantir la réalisation en temps voulu et en qualité des opérations sur le domaine de la gouvernance, notamment par l'examen de rapports sur les différentes étapes du cycle des opérations (identification, préparation, évaluation, supervision), d'études sectorielles et de documents de politique générale, ainsi que par la participation à des missions de projets.
  • Donner des conseils sur les questions de politiques publiques, des stratégiques, des initiatives spéciales et des partenariats stratégiques liés aux activités de l’UNESCO dans la sous-région.
  • Sur instruction du directeur régional, piloter, coordonner des groupes de travail et/ou participer à l’élaboration et à l'examen des déclarations de politique générale, des notes d'information, des stratégies et des divers rapports.
  • Conseiller le Directeur régional sur des dimensions plus institutionnels du mandat du Bureau.
  • Participation aux exercices de réflexion et de programmation stratégique du Bureau Régional.
  • Participation à des exercices de suivi-évaluation des actions du Bureau Régional.

COMPETENCES (Fondamentales / Managériales)

Responsabilité (F)
Communication (F)
Innovation (F)
Partage des connaissances et volonté constante d’amélioration (F)
Planification et organisation (F)
Culture du résultat (F)
Travail en équipe (F)
Professionnalisme (F)
Conduite et gestion du changement (M)
Aptitude à prendre les bonnes décisions (M)
Création de partenariats (M)
Direction et autonomisation des collègues (M)
Développement d’une réflexion stratégique (M)
Gestion de la performance professionnelle (M)

 

Pour plus d’informations, merci de consulter le Référentiel des compétences de l’UNESCO.

QUALIFICATIONS REQUISES

Education

  • Diplôme universitaire supérieur (Doctorat ou équivalent) en finance, en administration des affaires, en comptabilité  ou ancien élève d'une Ecole Nationale d'Administration (ENA/ENAM)

Expérience Professionnelle

  • Avoir une expérience professionnelle de plus de 15 ans dans le domaine des finances publiques;
  • Être une/un spécialiste senior en finances publiques et appui aux institutions disposant d’une excellente connaissance du contexte continental africain en général, des procédures de mobilisation des ressources auprès des différents partenaires techniques et financiers, en Afrique centrale et en Afrique de l’Ouest;
  • Avoir exercé des responsabilités de haut niveau au plan national, mais ayant aussi une connaissance ou une pratique de la coopération internationale dans un ou plusieurs des secteurs et domaines d’intervention de l’UNESCO;
  • Avoir une expérience avérée dans la mobilisation des ressources acquise en Afrique Centrale et en Afrique de l’Ouest;
  • Une contribution à la mise en œuvre des réformes des finances publiques dans l’espace francophone ainsi qu’une maitrise des procédures de mobilisation des ressources auprès des partenaires techniques et financiers sont exigés;
  • Une expérience pratique dans le cadre des missions sur le secteur éducation et formation en Afrique Centrale et/ou en Afrique de l’Ouest sera un plus;

Langues

  • La maîtrise de la langue française est obligatoire.
  • Une connaissance opérationnelle de l’anglais est un plus.

INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES

Titre du poste: Spécialiste des finances publiques et questions budgétaires
Grade: Executive
Type de contrat: Contrat de consultant
Durée du contrat: 11 mois (possibilité d’extension en fonction de la disponibilité des fonds et de l’évaluation de performance)
Clôture des candidatures (minuit heure d'Afrique centrale): 19 Juin 2022

PROCESSUS DE SÉLECTION ET DE RECRUTEMENT

Veuillez noter que tous les candidats doivent remplir une demande en ligne et fournir des informations complètes et exactes. Pour postuler, veuillez visiter le site Web de l'UNESCO carrières. Aucune modification ne peut être apportée à la candidature soumise.

L'évaluation des candidats est basée sur les critères de l’avis de vacance de poste et peut inclure des tests et/ou des évaluations, ainsi qu'un entretien basé sur les compétences.

  L'UNESCO utilise des technologies de communication telles que la vidéo ou la téléconférence, la correspondance par e-mail, etc. pour l'évaluation des candidats.

Veuillez noter que seuls les candidats sélectionnés seront contactés et que les candidats à l'étape de sélection finale seront soumis à une vérification des références sur la base des informations fournies.

 

 

| (c) http://minajobs.net
BIEN LIRE ET SUIVRE LES INSTRUCTIONS DONNEES CI-DESSUS POUR POSTULER, ET N'ENVOYEZ JAMAIS DE L'ARGENT LORS D'UN RECRUTEMENT.
REJOIGNEZ NOUS sur les médias sociaux et recevez Gratuitement plus vite les Offres !
| Minajobs Emplois sur Telegram Telegram | Minajobs Emplois sur Whatsapp Whatsapp | Minajobs Emplois sur Twitter Twitter | |

Alertes SMS / WhatsApp | Modèles Gratuits : CVs et Lettres | CV Premium | FAQs | Forums Emplois |



Envie de vite décrocher un emploi ? Donnez une touche professionnelle à votre CV
Confiez la Réécriture de votre CV à MinaJobs et démarquez vous des autres  – Cliquez ICI

Gagner Argent en ligne au Cameroun avec 1xbet paris sportifs, casino
Autres entreprises qui recrutent maintenant :! CLIQUEZ SUR LE LOGO pour consulter leurs offres
| MINFOPRA MinaJobs emplois Cameroun | PLAN MinaJobs emplois Cameroun | JHPIEGO MinaJobs emplois Cameroun
|